La Guerre de l’Arca – Semaine 5

« Enfin, l’Arca était là, dans ses mains. Lentement et n’osant même respirer, le Commander fit pivoter le couvercle dont les bords venaient d’apparaître. Il était si captivé par la manœuvre, qu’il lui sembla entendre des voix mystiques et cristallines alors que l’intérieur de l’artefact se révélait peu à peu à lui. Il posa le couvercle détaché le plus prudemment du monde sur le sol de marbre et plongea la main dans la relique.

Il en ressortit une poignée de parchemins jaunis, abimés par les siècles et entreprit de les lire. Etonnamment, le texte rédigé à l’encre anthracite se lisait très agréablement et était parfaitement compréhensible.

Il sembla à ses subordonnés que le Commander était comme transporté dans un autre monde pendant plusieurs minutes. Ses pupilles dilatées bougeaient de droite à gauche frénétiquement et, alors que la lecture se poursuivait, ses mains serraient les parchemins avec passion. Le meneur T’au hurla presque lorsqu’il eut terminé et prononça ces mots convaincus : « Nous partons pour le Secteur Derlethus ! »

Sur le dernier parchemin se trouvait la description d’une arme géante très ancienne capable de pulvériser une planète, peut-être même un système entier d’un seul tir. Restait maintenant à déterminer où était cachée cette arme…

Le secteur Derlethus est constitué de trois planètes :

  • La planète Elysia est la plus petite des trois. Elle est peuplée par quelques grandes villes à but principalement diplomatique et administratif. Le reste de la planète n’est que désert et terre brulée, si bien qu’elle n’a même jamais été proprement cartographiée. En somme, l’endroit parfait pour cacher quelque chose que l’on souhaite faire oublier.
  • La planète Ectosa est un Agri-Monde. Outre quelques mers et longs fleuves, sa surface est composée presque exclusivement de cultures. C’est une planète large et sans reliefs, presque ennuyeuse dans sa fonction et son apparence. Il est certain que cette planète n’a pas connu la guerre depuis fort longtemps, et elle ferait parfaitement camouflage pour un trésor enfoui depuis des millénaires.
  • Il est dangereux de faire halte sur la planète Espandor. Ses pluies de météorites rendent les chances de survie sur son sol fluctuantes. Sa croûte est constellée de cratères plus ou moins profonds. Aucune race n’a jamais tenté de construire quoique ce soit dessus et les rares armées qui ont pu y faire halte y ont souvent laissé quelques vies voire même quelques vaisseaux. Il est certain que cette planète ne fait pas envie, mais n’est-ce pas exactement la qualité que chercherait celui qui a quelque chose de précieux à cacher ?

Vous êtes invité à choisir la planète sur laquelle mener vos recherches. Vous pouvez nous contacter directement pour annoncer votre choix et serez mis en relation avec le(s) joueur(s) ayant choisi la même planète que vous.